Home » News » Selon le créateur de Cardano, d’autres pays pourraient suivre l’exemple du Salvador (blockblog)

Selon le créateur de Cardano, d’autres pays pourraient suivre l’exemple du Salvador (blockblog)

Pour le fon­da­teur du réseau Car­da­no, l’a­dop­tion du Bit­coin par le Sal­va­dor consti­tue une étape majeure pour l’en­semble du sec­teur des cryptomonnaies.

L’avenir de l’argent

Charles Hos­kin­son, fon­da­teur de Car­da­no, a récem­ment évo­qué l’a­dop­tion his­to­rique du Bit­coin par le Sal­va­dor, entrée en appli­ca­tion mar­di. Pour le diri­geant, d’autres pays pour­raient pro­chai­ne­ment emboî­ter le pas à la petite nation cen­tra­mé­ri­caine.

Dans une vidéo You­Tube bap­ti­sée « Féli­ci­ta­tions Bit­coin », l’in­for­ma­ti­cien déclare que cette mesure devrait per­mettre de popu­la­ri­ser l’im­por­tance pour les popu­la­tions de jouir d’un contrôle total sur leurs actifs financiers.

Pour M. Hos­kin­son, les cryp­to­mon­naies comme le Bit­coin consti­tuent l’a­ve­nir de l’argent – un ave­nir qui sera favo­ri­sé par l’é­mer­gence des nou­velles géné­ra­tions, qui ont un regard dif­fé­rent de celui des géné­ra­tions précédentes :

« La majo­ri­té des indi­vi­dus âgés de moins de 25 ans voient les cryp­to­mon­naies d’un œil favo­rable, et ils sont nom­breux à en déte­nir. C’est l’a­ve­nir. Leurs enfants gran­di­ront avec ces valeurs et ces croyances concer­nant la nature de l’argent », s’est-il félicité.

L’in­gé­nieur, éga­le­ment cofon­da­teur d’E­the­reum, estime que l’a­dop­tion du BTC par le Sal­va­dor n’est qu’un début. Il pré­dit que cer­taines nations devraient pro­chai­ne­ment avoir recours à des actifs numé­riques – que ce soit pour réa­li­ser cer­taines opé­ra­tions finan­cières ins­ti­tu­tion­nelles ou pour prendre une voie simi­laire à celle du pays centraméricain :

« Dans les années à venir, un nombre crois­sant d’E­tats-nations uti­li­se­ront les cryp­to­mon­naies au sein même de leur poli­tique monétaire.

Cela se fera en tant que réserve dans leurs banques cen­trales, en uti­li­sant des cryp­to-solu­tions pour les règle­ments effec­tués par ces mêmes banques ou poten­tiel­le­ment en pre­nant tout sim­ple­ment une cryp­to­mon­naie – comme l’a fait le Sal­va­dor – et en fai­sant d’elle leur mon­naie nationale ».

« Les retardataires risquent de regretter leurs hésitations »

Charles Hos­kin­son est loin d’être le seul obser­va­teur à pen­ser que l’i­ni­tia­tive du Sal­va­dor pour­rait pous­ser d’autres pays à se tour­ner vers la crypto-sphère.

Son point de vue est notam­ment par­ta­gé par le lan­ceur d’a­lerte Edward Snow­den, qui a évo­qué mar­di cette possibilité :

Today Bit­coin was for­mal­ly reco­gni­zed as legal ten­der in its first country.

Beyond the head­lines, there is now pres­sure on com­pe­ting nations to acquire Bitcoin—even if only as a reserve asset—as its desi­gn mas­si­ve­ly incen­ti­vizes ear­ly adoption.

Late­co­mers may regret hesi­ta­ting https://t.co/mggfDk4v9z

— Edward Snow­den (@Snowden) Sep­tem­ber 7, 2021

« Aujourd’­hui, le Bit­coin a été offi­ciel­le­ment recon­nu comme mon­naie légale d’un pre­mier pays.

Au-delà des gros titres, il existe désor­mais une pres­sion sur des nations concur­rentes pour faire l’ac­qu­si­tion de Bit­coin – même seule­ment en tant qu’a­voir de réserve –, alors que sa nature incite mas­si­ve­ment à une adop­tion rapide.

Les retar­da­taires risquent de regret­ter leurs hésitations ».

Depuis quelques semaines, le site Coin­Mar­ket­Cap pro­pose à ses lec­teurs de ten­ter de pré­dire le pro­chain pays qui pour­rait faire du Bit­coin sa mon­naie offi­cielle. Lors de la rédac­tion de cet article, on retrou­vait le Para­guay en pre­mière posi­tion, sui­vi par le Vene­zue­la et l’Anguilla.

Ce mar­di 7 sep­tembre, le Sal­va­dor est deve­nu le pre­mier pays au monde à adop­ter le Bit­coin comme mon­naie offi­cielle, aux côtés du dol­lar. Tous les com­mer­çants de la région sont désor­mais dans l’o­bli­ga­tion d’ac­cep­ter les paie­ments en BTC.

Le même jour, la pre­mière cryp­to­mon­naie avait enre­gis­tré un « flash crash », pas­sant en quelques minutes d’en­vi­ron 52 000 dol­lars à moins de 43 000 dol­lars.

Retrouver l’article original de Crypto-France ici: Lien Source

Leave a Reply