Skip to content
Home » News » Mike Novogratz : « Aucun investisseur ne veut passer à côté du prochain Internet » (blockblog)

Mike Novogratz : « Aucun investisseur ne veut passer à côté du prochain Internet » (blockblog)

Pour le « Bit­coi­ner » Mike Novo­gratz, les inves­tis­seurs ont de bonnes rai­sons de se ruer vers les actifs numériques.

« L’Internet du transfert de valeur »

Mar­di, de nom­breux épar­gnants ont été sur­pris par la chute des cryp­to-mar­chés, le jour où le Bit­coin s’ap­prê­tait à deve­nir la mon­naie offi­cielle du Sal­va­dor. Mais pas de quoi effrayer Mike Novo­gratz, sou­tien de longue date des actifs numé­riques et PDG de Galaxy Digi­tal.

Dans un entre­tien accord mar­di soir à Bloom­berg, le mil­liar­daire a décla­ré que les cryp­to-mar­chés res­taient domi­nés par les petits inves­tis­seurs, qui sont « extrê­me­ment enthou­sias­més » par l’in­té­rêt récent de géants mon­diaux, tels que Visa ou Ama­zon, pour cet éco­sys­tème.

Pour le diri­geant, les obser­va­teurs sont en train de réa­li­ser que « les cryp­to­mon­naies, ce n’est pas juste le Bit­coin, ache­té pour se pré­mu­nir face à une poli­tique moné­taire défavorable ».

« Peut-être, et c’est plus impor­tant, qu’il s’a­git du Web 3.0. De l’In­ter­net du trans­fert de valeur », a‑t-il ajouté.

Par­mi les motifs d’en­thou­siasme des mar­chés, l’homme a évo­qué les récentes incur­sions de grandes entre­prises dans la cryp­to-sphère : Visa qui a débour­sé 165 000 dol­lars pour s’of­frir un NFT Cryp­to­Punk, décla­rant que ces tokens joue­ront « un rôle impor­tant dans l’a­ve­nir du com­merce », ou encore Wal­mart et d’Ama­zon, dési­reux de recru­ter des crypto-experts.

« Aucun inves­tis­seur ne veut pas­ser du côté à pro­chain Inter­net. Et ce sont [les cryp­to­mon­naies] le pro­chain Inter­net », a‑t-il déclaré.

Le finan­cier s’est éga­le­ment pen­ché sur la chute enre­gis­trée ce mar­di par les cryp­to-mar­chés, qui a vu le Bit­coin plon­ger briè­ve­ment sous les 43 000 dol­lars. Loin d’être inquiet, il estime qu’il s’a­git seule­ment « d’un peu d’air sor­ti du ballon ».

Les débuts difficiles du Chivo

Son entre­prise Galaxy Digi­tal, qui a réa­li­sé des pro­fits de plus de 860 mil­lions de dol­lars au pre­mier tri­mestre 2021, est en train de fina­li­ser le rachat de Bit­Go. Cette enti­té, qui est l’un des plus grands four­nis­seurs de solu­tions de garde et de tra­ding de cryp­to­mon­naies, a orga­ni­sé la mise en place de l’in­fra­struc­ture uti­li­sée par le wal­let du gou­ver­ne­ment Sal­va­do­rien, le Chi­vo.

L’in­ves­tis­seur estime que les pro­blèmes tech­niques ren­con­trés ces der­nières heures par ce por­te­feuille, dis­po­nible depuis hier au Sal­va­dor, devraient bien­tôt être réso­lus. Il juge que la réa­li­sa­tion de pro­jets d’une telle ampleur n’est jamais simple, et que la prio­ri­té consiste à savoir si tout fonc­tion­ne­ra cor­rec­te­ment d’i­ci 6 à 12 semaines.

Cet article ne consti­tue pas une recom­man­da­tion d’investissement. Nous ne sau­rons être tenus res­pon­sables de toute perte en capi­tal, en lien avec sa lecture.

Retrouver l’article original de Crypto-France ici: Lien Source

Leave a Reply